01/10/2018 : Coupe de France. Landeleau (D1) - Dirinon (D1) 0-2

telegramme couleur

Dirinon a obtenu sa qualification ce dimanche pour le cinquième tour dans le Centre-Finistère. Une qualification acquise dans la douleur et dans laquelle leur gardien Fabien Emily fut l’auteur d’arrêts déterminants dont un penalty.
On s’attendait à un match équilibré entre ces deux équipes de D1. Il l’a été. La balance penchant toutefois en faveur des Dirinonais devant les Landeleausiens qui ont eu plusieurs opportunités de prendre un net avantage au cours de la première période. Et pourtant, les joueurs du Nord-Finistère ont regagné les vestiaires avec un but d’avance grâce à une réalisation de Barrère (21’). L’attaquant de Dirinon, après avoir pris de vitesse la défense adverse, est parvenu à lober Quiltu. Mais avant ce but il y a eu ce penalty raté par Le Goff (20’) ou plutôt bien stoppé par Emily, le gardien visiteur. Le gardien nordiste s’est ensuite fait remarquer par des arrêts réflexes devant Le Goff (23’) et Dimmagio (35’).

Emily impérial

De retour sur le terrain après le repos, Landeleau dominait copieusement l’adversaire mais ne parvenait toujours pas à prendre en défaut le gardien adverse. Dirinon, procédant par des contres rapides, aurait pu faire évoluer le score par leur numéro 10 picard peu après l’heure de jeu. Mais l’attaquant dirinonais ne ratait pas la deuxième occasion qui s’offrait à lui pour donner plus d’ampleur à la marque (0-2, 88’) et offrir une qualification difficile pour son équipe. « Nous avons été solidaires. Mais que cela fut difficile », a expliqué le capitaine de Dirinon Florian Déniel. Et d’ajouter. « On peut dire merci à notre gardien ».